Hôpital privé
Saint-Martin Caen

Ablation des végétations

L’ablation des végétations


Fréquente, l’ablation chirurgicale des végétations (dont le nom scientifique est « adénoïdectomie ») est une intervention chirurgicale quasi exclusivement réalisée chez l’enfant.

Ablation des végétations

Les végétations, qu’est-ce que c’est ?

Situées dans le fond des fosses nasales, les végétations se présentent comme de petits bourgeons de muqueuse qui agissent comme un filtre contre les microbes que nous sommes amenés à respirer.

Pourquoi pratique-t-on l’ablation des végétations ?

Deux circonstances peuvent amener à proposer l’ablation chirurgicale des végétations :

1) La présence de végétations trop volumineuses peut entraîner une obstruction nasale (nez bouché) et être à l’origine d’une gêne respiratoire (respiration bouche ouverte, ronflements et/ou voix nasonnée empêchant la prononciation normale des lettres nasales : le m et le n).

2) Cette intervention est également proposée aux enfants qui présentent une otite séreuse (présence de liquide derrière le tympan) persistante lorsque le traitement médical a échoué et que la présence de ce liquide est responsable d’une surdité ou se surinfecte trop fréquemment. Lorsque les végétations sont trop volumineuses, leur ablation permet de libérer la trompe d’Eustache (tuyau qui fait communiquer l’oreille et le nez) et de favoriser l’évacuation des liquides et l’équilibre des pressions dans l’oreille.

Qui est concerné par cette intervention ?

L’adénoïdectomie s’adresse, en général, aux jeunes enfants (entre 1 et 5 ans). Après l’âge de 6 ans, les végétations diminuent de volume, ce qui permet une résolution souvent spontanée des symptômes qui leur sont associés.

Comment se déroule l'ablation des végétations ?

L’adénoïdectomie consiste à retirer les végétations situées dans le rhino-pharynx (au fond du nez). Sous anesthésie générale, l’ORL utilise une curette qu’il introduit par la bouche pour « gratter » les végétations.

Quelles sont les suites opératoires ?

L’intervention n’est pas douloureuse et peut se faire en ambulatoire (hospitalisation de jour) lorsqu’elle n’est pas associée à un autre geste tel que l’ablation des amygdales. Un mouchage sanguinolent persiste pendant les premières heures suivant l’ablation des végétations. Il cesse spontanément mais peut, exceptionnellement, nécessiter un geste local (opéré par le spécialiste) s’il devient abondant. Des lavages des fosses nasales au sérum physiologique sont proposés pendant les premiers jours suivant la chirurgie.